Les travaux
de la nouvelle grand-route à Fraire

 
Les travaux de terrassement et de construction de la nouvelle grand-route, appelée couramment autoroute, à Fraire ont duré de 1963 pour la conception à 1967 pour la mise en service.
Les débuts de ces travaux ont été photographiés en diapositives par Arthur Matagne et filmés en pellicule 8 mm par Paul Evrard. Martine Derulle, nièce de Paul, sert de fil conducteur dans la visite des travaux.
 
Il faut excuser la mauvaise qualité de ces images qui se sont mal conservées et qui ont été restaurées au maximum des possibilités actuelles, aussi bien pour la couleur que pour le noir et blanc. Les films 8 mm dont des photos ont été tirées étaient particulièrement mal en point.
 
A - PHOTOS 1963 AVANT TRAVAUX (couleur)
 

1. La place Verte, ancien terrain de football. Les bâtiments de gauche à droite : Belgacom, maison Delannoy, "Butagaz" Mathieu, Mme Michel, café des Sports de Pierre Van Hoecke, pharmacie Brédas (ou déjà Levecque ?) à droite de l'ancienne grand-route.

2. La route d'Yves vers Fraire centre. A gauche, la chapelle du Bon Dieu du Blond, à côté du garage Mattozza, dont on voit les tuyaux des pompes à essence à côté de l'arbre. Derrière la chapelle, la fermette Deroo.

3. La chapelle N.-D. de Beauraing avant sa démolition. Derrière elle, le parc de la cure.

4. Le petit pont du chemin de fer sur la ruelle du Raufe à côté de la chapelle N.-D. de Beauraing.

5. Route de Fairoul, de gauche à droite : la fermette, le camion de Fidèle Charlier, sa maison, la maison d'Arthur Charlier. A l'avant-plan, la chantier de charbon. A l'arrière, la Petite Auberge et la boucherie Stévenard-Demulder ; un peu plus à droite entre les arbres, on distingue difficilement la petite forge Dubois-Dubuisson.
 

B - DEBUT TRAVAUX 1964 (couleur)
 

1. A droite, le petit pont de l'ancien chemin de fer surmontant la ruelle du Raufe, à l'époque simple sentier. Le talus de l'ancien chemin de fer a été troué à gauche du petit pont pour permettre le passage des engins et des matériaux de construction du coffrage du ruisseau et des murs de soutien de la ruelle du Raufe.

2. Restes de la chapelle N.-D. de Beauraing démontée. Derrière, l'échancrure creusée dans le remblai de l'ancien chemin de fer pour le passage des engins et des matériaux de construction.

3. Construction du coffrage en béton du ruisseau avec déviation provisoire de la ruelle du Raufe. A l'arrière-plan, murs de soutènement du remblayage près des jardins et de la salle Saint-Remy récemment incendiée. A l'avant-plan à droite, les restes de la chapelle N.-D. de Beauraing entièrement démontée pierre par pierre numérotées une à une principalement par Maurice Hontoy en vue de la reconstruction hors du futur remblai.

4. Mur de soutènement des terres de remblayage et protection de la salle Saint-Remy. Au-dessus à gauche, la graineterie Debiemme.

5. Evacuation des déblais de démolition de la fermette et de la maison Fidèle Charlier, et terrassement des fondations des murs du pont sur la route de Fairoul. A gauche, la maison Ruy (Grégory Dubuisson). En haut de l'espace vert, au centre, les ruines de la petite forge Dubois.

6. Fondations des murs du pont et construction de murs de soutènement des terres de remblai. Les maisons visibles sont toujours actuellement existantes.

C - TRAVAUX 1964 (noir et blanc)
 

1. Terrassement de la nouvelle route. A droite la maison Victorine Matagne. Au fond : la route de Fairoul, avec les maisons Charlier, la maison Auguste et Esther Dahy (Colette Vander Meersche), la maison Doxie Bayet (Patrice D'Hoedt), etc.

2. Tout à gauche, l'ancienne grand-route, la maison Mathieu "Butagaz", le terrassement de la nouvelle route, le bâtiment Belgacom, l'école communale et son bâtiment préfabriqué.

3. Le tracé de l'ancien chemin de fer, dont le petit pont sur la ruelle du Raufe se trouve en contrebas du poteau électrique double. A droite, la maison du "petit" François. A l'avant-plan, le remblai pour la nouvelle route.

4. L'ancienne grand-route. A gauche, caché par le panneau du Fonds des routes, le café de la Barrière à l'embranchement avec la route de Rouillon.

5. Des scrapers et autres engins de terrassement.

6. Un scraper. A l'arrière-plan à gauche, l'ancienne école communale.
7. et 8. Une bétonneuse.

9. Un bulldozer.

10. L'échafaudage de construction du mur du pont, avec à sa droite les murs de soutènement des terres du remblayage. En bas à droite, la maison Ruy (Grégory Dubuisson). A gauche à mi-hauteur, la salle Saint-Remy sans toit : elle a été incendiée en novembre 1964.

11. Le terrassement de la nouvelle route. Entre le côté avant-plan (la maison Debiemme est à gauche de la photo) et l'arrière-plan constitué du cimetière avec sa chapelle et de l'école communale, une sorte de piste en graviers a été tracée pour permettre le passage vers l'école et le cimetière.

D - PHOTOS TIREES DE FILMS
 
- FILM NOIR ET BLANC 1964

 

01. Maison d'Arthur Charlier. A gauche au-dessus, maison du boucher Stévenard-Demulder. Tout à gauche derrière les échafaudages du pont, la Petite Auberge de Raymonde Franquet-Douniaux.

02. Le mur destiné à maintenir les terres de remblayage et le mur du pont de la nouvelle route.

03. Au-dessus, les maisons Victorine Matagne, Victorine et Ida du Tonbis et celle de Zéphir et Nelly, qui seront détruites dix ans plus tard pour permettre l'élargissement de la rue du Raufe, ce qui évitera aux convois funèbres de devoir traverser la nouvelle grand-route pour accéder au cimetière. A droite, le remblayage de terres de la nouvelle route. Au milieu, quasi invisible, la ruelle du Raufe.

04. Au-dessus, l'ancienne école communale ; à droite, les trois maisons de la photo précédente ; en bas à gauche, le ruisseau.

05. A gauche les trois maisons de la photo 03, avec en dessous la ruelle du Raufe "canalisée". Au-dessus à droite des trois maisons, une machine à béton, deux maisons de la rue Place-Verte et la graineterie Debiemme-Mathieu.

06. Sous les maisons de Raymonde Franquet-Douniaux et celles de l'autre côté de la route d'Yves, le grand trou creusé à l'emplacement d'une fermette ainsi que l'échafaudage de construction des murs du nouveau pont. En bas à droite, les maisons d'Arthur Charlier.

07. Même vue, prise un peu plus vers la gauche, montrant le remblai, futur support de la route.

08. Arthur Matagne à côté du remblayage terreux de la nouvelle route.

09. Arthur Matagne s'apprêtant à emprunter la passerelle surplombant le ruisseau canalisé à côté du nouveau mur de la ruelle du Raufe rehaussée de quelques mètres.

10. Paul Evrard autofilmé, c'est le caméraman des films dont sont tirées ces photos.
 
- FILM COULEUR 1965
 

11. Martine Derulle devant le panneau d'indication des travaux de terrassement, à côté de la grand-route à Laneffe en direction de Fraire.

12. Même vue, un peu plus vers la gauche montrant une des dernières maisons de Laneffe avant d'arriver à Fraire.

13. Les travaux de terrassement nord, à côté de la route de Laneffe.

14. L'ancienne grand-route à Laneffe vers Fraire.

15. Le café de la Barrière (à gauche) à l'embranchement route de Rouillon (à gauche) grand-route vers le centre de Fraire (sud), avec à droite la maison du marchand de poêles Mathieu "Butagaz".

16. L'ancienne école communale avec le petit bâtiment préfabriqué servant pour l'école gardienne. A l'avant-plan, la place Verte (ancien terrain de football) défoncée par les scrapers pour tracer la nouvelle route.

17. A gauche, une des grosses bétonneuses ; à droite, l'école communale avec juste à côté la chapelle du cimetière. Au loin, la rue du Sarazin et les arbres de Clairchou.

18. Le long de la route de la Place-Verte, les travaux de creusement. Au milieu, l'église et la maison Debiemme-Mathieu, et à droite, le mur du bâtiment Belgacom.

19. Martine Derulle sur le chantier, avec au milieu une des bétonneuses et tout à gauche les trois maisons de la photo n° 34 près du cimetière qui disparaîtront dix ans plus tard au moment de l'élargissement la ruelle du Raufe, qui deviendra le seul accès vers le cimetière.

20. Une des bétonneuses sur l'emplacement de la place Verte.

21. La maison Zéphir-Nelly et sa petite dépendance avec à droite l'entrée du cimetière.

22. Martine Derulle traversant le chantier par une piste en graviers menant à l'école communale et au cimetière. Au-dessus, le bâtiment préfabriqué servant pour l'école gardienne.

23. Au-dessus des travaux, Martine Derulle à côté de l'entrée du cimetière avec sa chapelle. A droite, la façade sud de l'école communale.

24. Vue générale des travaux de terrassement de la nouvelle route. A gauche le bâtiment Belgacom encore entier (il sera bientôt amputé de son aile droite, qui sera reconstruite à sa gauche). A droite au-dessus, la maison "Butagaz", un peu plus bas à droite, cachée par la nouvelle pharmacie en construction, la maison de l'institutrice Mme Michel, puis tout à droite le café des Sports Pierre Van Hoecke.

25. Tout à droite, la maison Victorine Matagne. A l'avant-plan, les travaux : c'est ici que s'arrête le creusement et que commence le remblayage de la future route vers le pont de la rue de Fairoul. Au loin, des maisons de la rue de Fairoul et de la rue du Sarazin. Au bout, les arbres de Clairchou, limite entre le sol calcaire et les schistes du famennien.

26. Derrière le chantier, l'arrière des maisons jumelles des deux Victorine (Matagne et du Tonbis). En contrebas, la grange et la maison Cornet avec derrière les maisons de la route parallèle en contrehaut de la route de Fairoul.

27. La ruelle du Raufe vue depuis la maison Victorine Matagne. On distingue en bas à gauche le trottoir de la maison de Victorine. En haut à gauche, l'ancienne route d'Yves, et juste en dessous de celle-ci le remblayage de la nouvelle route qui recouvre le parc de la cure, l'emplacement de la chapelle N.-D. de Beauraing et celui du chemin de fer et qui cache les maisons de la rue de Fairoul.

28. La sortie du ruisseau sous la ruelle du Raufe maintenant rehaussée par ce nouveau mur. A gauche, les jardins en terrasse et au-dessus la maison Victorine Matagne. A droite le remblai pour la nouvelle route, avec au-dessus la maison Debiemme-Mathieu.

29. Le petit pont du chemin de fer sur la ruelle du Raufe conduisant à la chapelle N.-D. de Beauraing, au ruisseau, au cimetière et aux écoles communales. Au-dessus les trois maisons condamnées près du cimetière et à droite la maison Debiemme-Mathieu. Ce petit pont était fort bas et peu large. Les voitures n'auraient pu y passer. Les gens de grande taille devaient se courber pour le traverser. Il sera démonté en 1973 pour permettre le passage de la rue du Raufe élargie conduisant au cimetière.

30. Le reste du talus du chemin de fer à côté du petit pont et à droite le remblai de la nouvelle route.

31. Les trois maisons près du cimetière, entre l'emplacement actuel des bulles à verre et l'entrée du nouveau cimetière. A l'avant-plan le remblai de la nouvelle route.

32. Les murs de soutènement du remblai et le mur du pont sur la route de Fairoul.

33. La route de Fairoul et les murs du pont en achèvement. Au fond, la maison Ballériaux (Grégory Colle). La partie sud de la nouvelle route n'est pas encore remblayée.

34. Une grue géante entre les deux murs du pont sur la route de Fairoul.

35. Entre les échafaudages du pont, la maison Ballériaux (Grégory Colle) et une partie de la maison Ruy (Grégory Dubuisson).

36. Détail de l'échafaudage devant le mur du nouveau pont.

37. La maison Ballériaux (Grégory Colle) avec à côté l'ancien pont du chemin de fer et au-dessus l'ancienne gare (Claude Locatelli).

38. Au-dessus de l'échafaudage de construction du pont, de gauche à droite : la chapelle du cimetière, les trois maisons condamnées à terme, le bâtiment Belgacom, la nouvelle route, le café de la Barrière, le café des Sports et la graineterie Debiemme.

39. Derrière l'ancienne grand-route (route d'Yves), le remblayage sud de la nouvelle route avec la grande grue à l'emplacement du nouveau pont et à droite la Petite Auberge de Raymonde Franquet-Douniaux. En arrière-plan visuellement sous la grue, la maison Debiemme-Mathieu et à sa gauche le tracé de la nouvelle route et le bâtiment Belgacom.

40. Même photo que la précédente prise un peu plus vers la gauche.